Rechercher
  • Maud Naturo

Couleur café, que j'aime ta couleur café!

Être praticienne naturopathe rime bien souvent dans l’esprit de beaucoup avec tisane et jus d’herbe ! C’est pourquoi cette semaine je m’attaque à ce vaste sujet, inépuisable et souvent décrié. De nos jours, le café est la deuxième boisson la plus consommée après l’eau, et de nombreuses études se succèdent pour prouver que la consommation de café a autant d’effets bénéfiques sur la santé que d’effets négatifs .

Tout dépend de la fréquence de consommation et cela varie d’un individus à l’autre.

Les effets du café sur notre organisme dépendent notamment de ce que l’on a dans notre estomac. Si l’on consomme une tasse à jeun ou sur un estomac vide, l’effet sera rapide : 2 à 3 minutes. Si l’on consomme notre café après avoir mangé, l’effet commencera à se faire sentir au bout de 20 à 30 minutes. L’élimination est variable d’un individu à l’autre en fonction d’une enzyme produite par notre foie qui a pour rôle d’éliminer la caféine.

Il existe deux groupes dans notre population : « les métaboliseurs rapides » qui éliminent la moitié de la caféine en environ 1 heure, et « les métaboliseurs lents » qui éliminent la moitié de la caféine en environ 5 à 8 heures. En parallèle de cette enzyme hépatique, d’autres facteurs influent sur notre capacité à métaboliser les molécules du café : notre âge, notre poids, une potentielle médication (sous pilule, le métabolisme est ralenti), si une grossesse est en cours (le temps de métabolisation est presque doublé).

Le café excite le système nerveux, diminue la digestion, augmente les déchets acides et booste le cortisol et l’adrénaline. Ce phénomène va susciter une envie de sucre et une augmentation de glucose dans le sang. Une tasse de café entraîne une élimination du calcium dans les urines. Lorsque le taux de calcium diminue, la parathormone est sollicitée pour augmenter le calcium mais diminue le phosphore. Avec la répétition, on observe des pathologies de calculs rénaux, kystes ou problèmes articulaires et surtout déminéralisation. L’absorption du magnésium et du fer est également impactée par le café. En revanche, sa richesse en caféine stimule le cerveau et le système nerveux pendant quatre ou cinq heures après son ingestion. Cette stimulation améliore la mémoire à court terme, la vigilance, l’attention ainsi que la capacité de concentration. En outre le café contient des quantités importantes de « polyphénols », molécules disposant de vertus antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-carcinogènes et protectrice du système vasculaire. Des études récentes ont montré des effets inattendus du café comme moyen de prévention dans la maladie de Parkinson, ou le diabète de type 2 voire le déclin cognitif.

En conséquence, on peut dire que le café est notre ami mais aussi, à haute dose, notre ennemi. Il ne faut pas dépasser l’équivalent de trois expressos par jour sachant que le bol de café du matin est déjà équivalent à deux ou trois expressos. Il est également conseillé d’éviter le sucre dans le café, ainsi que le lait (La caféine fait floculer les protéines de lait qui deviennent indigestes pour notre foie) et de consommer du café à partir de 9h et jusqu’à 16h.


Parmi les alternatives intéressantes (bio de préférence pour éviter tout solvant ou pesticide), vous pouvez consommer du Chi café, il s’agit d’un café végétal non acidifiant avec de la caféine. Le thé matcha (thé vert japonais) et le thé vert de base sont aussi des alternatives intéressantes, ils contiennent de la théine dont les effets sont prolongés dans le temps. La chicorée qui est une racine, est dépourvue de caféine, possède un léger goût caramélisé mais reste assez idéale pour la bol du matin. Enfin, il y a le thé Mugicha, un thé d’orge torréfié d’origine japonaise sans théine qui peut se boire chaud ou froid et vous permettra de retrouver les notes aromatiques de la torréfaction similaires à celles du café.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout